Kwikdesk-cover

Kwikdesk : comme une bouteille à la mer

Anonymat. Protection des données. Espace privée/espace public. Des mots qui interpellent et qui inquiètent. Maintes fois repris, ces sujets traduisent l’attention grandissante que nous portons à toutes ces petites choses qui constituent notre existence numérique et dont la maîtrise nous a échappé. Et cette tension entre confort et vie privée sera très certainement un défi majeur pour internet dans les prochaines années.

C’est en tout cas, ce que en quoi croit Kevin Abosch, le créateur de Kwikdesk. Il a donc créé une sorte de mix entre Twitter et Snapchat que l’on pourrait résumer comme « un service de messagerie anonyme et éphémère ». Le principe n’est pas très intuitif de prime abord. La première étape consiste à envoyer un message précédé d’un hashtag à la terre entière (ou à qui veut bien le recevoir). Quelques précisions :

  • le message s’auto-détruit automatiquement dans les 24h ou 10 jours qui suivent sa publication
  • chaque message est limité à 300 caractères
  • si une seule personne connaît le hashtag, le service ne sert à rien et il s’apparente plus à jeter une bouteille à la mer

En effet, le hashtag fonctionne comme une clé de cryptage que se partage le ou les destinataire(s) du message. La deuxième étape consiste à rechercher le hashtag pour retrouver les messages qui l’incorporent. Explication en images :

Screenshot-Kwikdesk
Step 1 : Kwiker son message avec un hashtag secret (ou non)
Screenshot-kwikdesk
Step 2 : rechercher le hashtag pour voir le message

Un bouton « reply » permet de répondre rapidement au message sans avoir à copier/coller le hashtag à chaque fois.

Ce moyen de communication pour le moins original est en tout cas assez fun à tester et il correspond bien à la tendance de la messagerie éphémère dont le succès a surpris beaucoup de gens. Tant qu’à sa pérennité, quelques doutes subsistent : les utilisateurs du service ne sont pas prévenus d’une réponse puisque chaque message est considéré comme étant envoyé à « internet » et ne facilitent donc pas les échanges entre utilisateurs. Malgré tout, la start-up derrière le produit a levé la somme colossale de 20 millions d’euros après seulement 4 mois d’existence. De quoi attiré l’attention des gros de l’internet.

Fred

Suivez WebEater sur Facebook et Twitter pour ne pas rater l'actu du blog.

2 réponses à “Kwikdesk : comme une bouteille à la mer

  1. Salut WebEater, merci pour cette découverte. Je ne connaissais pas l’appli et je me suis amusée à la tester : #d58b7f23be689ec1a4e184779bba5f66t. Ce hashtag a été généré automatiquement. Pratique pour les manques d’inspiration. Bref, Me voilà un peu plus connectée !

Laissez-moi un petit commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :